514 764-0366       Nous joindre

Les 5 clés de la vérification pré-emploi

L’embauche d’un nouvel employé n’est pas de tout repos et comporte plusieurs étapes : l’entrevue, la vérification des références, du casier judiciaire, du crédit (pour certains postes), de la scolarité, du permis de conduire, l’examen médical etc…

Ce processus peut s’échelonner sur plusieurs semaines selon les intervenants et les priorités de chacun. Dans le contexte actuel, où le taux de chômage est à son plus bas et où on s’arrache les candidats, il est malheureusement facile de perdre un employé potentiel de qualité si le processus est trop long.

Cet article vise à démystifier le type de vérification effectué par une entreprise spécialisée en pré-emploi et les clés du succès pour réussir dans ce domaine.



#1
LA VÉRIFICATION DU CASIER JUDICIAIRE,

LE QUÉBEC OU LE CANADA ?


Il faut tout d’abord mentionner que deux types de vérifications des antécédents criminels sont disponibles pour les employeurs du Québec, soit la vérification provinciale (qui inclut seulement les tribunaux provinciaux québécois) ou la vérification des antécédents criminels au Canada qui se réfère au CIPC (Centre d’information de la police canadienne).

Pour le Québec, la vérification des antécédents judiciaires nous révèle beaucoup d’informations sur le chef d’accusation, la sentence et certains éléments concernant le cheminement du dossier devant les tribunaux.

Au Canada, l’avantage est que la vérification des antécédents judiciaires couvre l’ensemble des provinces et territoires. Cependant, le système de vérification pancanadien nous permet seulement d’obtenir une confirmation de la déclaration du candidat à l’effet qu’il a ou non des antécédents judiciaires. En clair, si le candidat ne déclare rien et qu’il a un dossier criminel, le rapport indiquera « Incomplet » sans plus de précision.

Clé #1 : La clé du succès au niveau de la vérification des antécédents criminels est de faire affaire avec une firme spécialisée qui vous conseillera sur le type de vérification à adopter selon le poste à combler et qui vous soumettra un résultat détaillé des informations au dossier dans un délai de quelques heures ouvrables.


#2
LA VÉRIFICATION DES RÉFÉRENCES


Ces dernières années, il n’est pas toujours facile d’effectuer la prise de référence. On se bute à des dizaines de boites vocales. Les appels ne sont pas toujours retournés et certaines entreprises acceptent seulement de confirmer quelques renseignements comme la durée de l’emploi et le poste occupé. Il faut donc être très créatif, persévérant et développer des façons de faire pour connaitre du succès lors de la prise de références.

Pour des postes de production, nous conseillons aux employeurs de procéder avec un questionnaire prenant la forme d’une grille d’évaluation mesurant plus d’une vingtaine de critères. Des exemples : qualité et quantité du travail effectué, autonomie, respect des normes de santé et sécurité, travail d’équipe, disponibilité, ponctualité, assiduité et autres.

Pour des postes de bureau, nous suggérons généralement d’effectuer des références sous forme de questions à développement pour obtenir des informations plus détaillées concernant les tâches, les responsabilités, les habiletés, les aptitudes, les points à améliorer, les habiletés relationnelles et plusieurs autres critères.

Clé #2 : L’important dans la prise de référence, qu’elle soit faite à l’interne ou via un fournisseur externe, est d’adapter les critères d’évaluation selon le poste occupé, de s’assurer de parler au bon superviseur via le service des ressources humaines de l’entreprise (pour éviter les références d’amis ou proches du candidat) et de persévérer pour avoir un retour dans un délai rapide.


#3
LA VÉRIFICATION DU DOSSIER DE CRÉDIT


La vérification du crédit, habituellement appelée « enquête de crédit », est une vérification qu’on effectue généralement pour des postes administratifs (comptabilité, crédit, financement et autres postes ayant directement accès à l’argent comptant). Elle permet de prévenir certains risques financiers comme la fraude interne. Grâce à la vérification du dossier de crédit, on peut évaluer si le candidat a de bonnes habitudes en matière de responsabilité financière. A-t-il une faillite à son actif ? Fait-il l’objet d’une demande de recouvrement ?

Deux types de vérifications sont possibles au niveau du crédit. On peut vérifier seulement la cote de crédit qui est un calcul matriciel des fournisseurs de crédit s’effectuant à partir des habitudes de crédit du candidat. Le pointage (un nombre) est résumé par les termes suivants : faible, moyen, bon, très bon, excellent.

On peut également obtenir une vérification de crédit complète qui résume l’ensemble des habitudes de crédit du candidat, les créanciers, les prêts et habitudes de remboursement, les faillites, demandes de recouvrement et plusieurs autres éléments.

Clé #3 : L’enquête de crédit est une vérification qui devrait être effectuée pour tous les postes qui ont un accès aux ressources financières de l’entreprise, comme la comptabilité ou le crédit par exemple. Cette vérification permet de limiter les risques en matière de fraude potentielle.


#4
CONFIRMATION DE SCOLARITÉ


Vous embauchez un professionnel, il mentionne sur son cv qu’il a obtenu son diplôme pour occuper le poste en question, mais qu’en est-il vraiment ? La confirmation de scolarité permet de valider cette information avec l’institution scolaire. Il n’est pas rare qu’un candidat déclare avoir complété un programme alors qu’en réalité, il lui manque quelques cours pour obtenir le diplôme. À cet égard, il ne suffit pas d’obtenir de sa part une copie du diplôme car on peut falsifier très facilement un tel document, voire même le créer de toute pièce, il faut obtenir une la confirmation par les autorités compétentes.

Clé #4 : La confirmation de scolarité est une étape essentielle lors du recrutement d’un poste qui nécessite un diplôme spécifique. Vous pourriez être surpris par le nombre de faux diplômes que les candidats déclarent dans leur cv.


#5
EXAMEN MÉDICAL PRÉ-EMBAUCHE


Le processus d’embauche va bon train, les vérifications pré-emploi effectuées vous confirment que le candidat a les aptitudes pour occuper le poste. Vous en êtes rendus à lui soumettre une offre d’emploi qui peut être conditionnelle à un examen médical. Cette intervention doit généralement être effectuée par un médecin, qui vérifie si le candidat a des ennuis médicaux et s’il est apte (ou inapte) à occuper le poste convoité. Plusieurs tests sont disponibles, tels : examen médical avec le médecin, évaluation de la capacité fonctionnelle, évaluation visuelle, dépistage des drogues et autres.

Le rapport émis par le fournisseur médical stipulera si le candidat est compatible ou non avec les exigences du poste et pourra également soulever certaines anomalies relevées lors de l’examen médical pré-embauche.

Clé #5 : L’examen médical pré-embauche est généralement la dernière étape dans le processus pré-emploi et s’avère importante car elle permet de prévenir des accidents de travail ou encore de connaître l’incapacité d’un candidat à faire le travail pour lequel il a postulé.

______________________________________________________________________________________________________________________

À PROPOS DU GROUPE TRAK

Groupe Trak est la première entreprise canadienne de vérifications à offrir en ligne l’ensemble des services de vérifications d’antécédents, incluant les services médicaux pré-embauche dès la fin janvier 2018. Groupe Trak se démarque par la qualité du service à la clientèle, la rapidité d’exécution et offre une plate-forme en ligne à la fine pointe de la technologie.

 

 

Retour à la liste de nouvelles